JE SUIS TEMOIN DE MENACE DE MORT SUR DES PERSONNALITES DE PREMIER RANG

Publié le par Orion56

JE SUIS TEMOIN DE MENACE DE MORT SUR DES PERSONNALITES DE PREMIER RANG

Vous l'aurez compris, je ne suis pas le seul à avoir été menacé de mort par Sarkozy devant 500 témoins, ou par d'autres "inconnus", comme en Martinique : plus de 10 fois sur mon balcon par des agents de la DGSE - mais qui sait qui se trouvait derrière les micros - ainsi qu'au Leader Price, ce qui aura fait blêmir un salarié de ce magasin qui aura expliqué qu'il ne s'agissait plus de "lui mettre la pression". Ce n'était d'ailleurs pas que des menaces de mort puisqu'elles étaient combinées à des menaces de "me suicider".

Sachez-le, des personnalités ont été menacées de mort ou l'on a tenté de les tuer, purement et simplement.

Ainsi en est-il du Prince de Monaco et de sa famille avant cette fameuse journée à HEC (ma performance). J'avais été alerté (qui saura comment) d'un attentat imminent contre lui et sa famille. Cela s'est déroulé sur une petite place de Monaco, devant une sorte de théâtre. Un van sur la droite a explosé tandis que de faux agents de sécurité de la Principauté, sortis d'un second van sur la gauche avec des mitraillettes, devaient 'liquider' le Prince et sa famille. En fait d'agents de sécurité, il s'agissait d'agents de la DGSE. Le Prince et sa famille étaient toujours menacés de mort par la France au moment de la fameuse journée de HEC, c'est pourquoi il s'est mis, pour un temps, sous la protection des Etats-Unis. Ces faits sont restés très confidentiel mais la Principauté semble désormais plus radieuse.

Qui que vous soyez, lecteur, le Prince Albert de Monaco pourra vous confirmer ce point.

Ainsi en est-il, aussi, de Jacques Chirac lorsqu'il était Président de la République. En fait, je ne comprenais pas pourquoi le Président avait demandé à Sarkozy de quitter le poste de Ministre de l'Economie et des Finances, période pendant laquelle j'ai pu vivre en toute sérénité, pour reprendre le poste de Ministre de l'Intérieur, périodes où j'ai vécu l'enfer. Jacques Chirac avait tout simplement été menacé de mort par N. Sarkozy pour qu'il puisse reprendre cette position avec tous les pouvoirs sur les services spéciaux. Vous comprendrez mieux pourquoi il m'aura menacé, entre autres choses et devant 500 témoins, de mort.

Qui que vous soyez, lecteur, Jacques Chirac devrait pouvoir confirmer ce point.

 

J'espère qu'aujourd'hui aucune personnalité n'est encore sous menace de mort (il y en avaient certainement d'autres et, pour un certain nombre, ils étaient menacés par le chantage)mais rien n'est moins sûr.

Martial Messier

 

Publié dans Entre-Nous

Commenter cet article