NOUVELLES DU JOUR S2 ... DE MARTINIQUE

Publié le par Orion56

NOUVELLES DU JOUR S2 ... DE MARTINIQUE.

Là encore des nouvelles bien longues. Mais vous apprendrez les horreurs que j'ai dû garder pour moi pendant de si longues années.

1- Le Temps.

Je n'ai pas pu remettre la main sur l'article "LE TEMPS" dans lequel je jouais avec les mots ('je suis le temps qui coure', je suis le temps qui passe') pour terminer par "Je suis le Maître du temps". Je vous rappelle avoir expliqué, dans un précédent article, que, durant l'entretien avec Macron et JC Marouby (disparu de mon téléphone), Macron avait souhaité s'affubler du terme "Le maître des horloges", alors que je lui proposais "Le Maître du temps". C'est sans doute pourquoi mon article a disparu.

Mais je n'évoquais pas cet article pour cette raison car je voulais évoquer un homonyme qui porte ce même surnom.  Je l'ai connu dans des circonstances quelques peu sulfureuses. Il tenait une boutique de Crystal derrière laquelle se cachait une autre forme de boutique, spéciale celle-là : une armurerie pour spécialistes. En le rencontrant, j'ai été le premier à deviner qu'il s'appelait le Maître du temps, pour des raisons que j'ignorais à cette époque. Je fus le premier, mais certainement pas le dernier puisqu'il ne cachait plus, encore récemment, à certaines personnes ce titre.

J'ai enfin découvert la vérité sur cette personne, un peu hors du temps. J'ai enfin compris qui avait donné toutes les technologies avancées que l'homme n'avait pu découvrir seul : le clonage humain, alors que j'avais 5 à 6 ans, la chirurgie esthétique au même âge,  le camouflage de bâtiments ou de collines à la même époque, la cape d'invisibilité, alors que j'étudiais en faculté toutes les théories sur les ondes, dont les lumineuses, les insectes mécaniques rampants durant mon service militaire, puis volants et plus encore, l'utilisation de techniques avancées sur l'hypnose, l'utilisation de technologies bien plus avancées encore avec les nanotechnologies (explosives, robotisées ...) et, sans doute, quelques rares poisons ou gaz (cela étant, l'homme se suffit à lui-même pour le gaz et le poison). A aucun moment, l'homme ne pouvait découvrir ce type de technologie à ces périodes. Nous n'en avions pas les connaissances ni les outils.

C'est donc très récemment que j'ai revu cet homme, Le Temps, puisqu'il aura compris pourquoi je m'affublais du sobriquet Le Maître du Temps, lors d'une soirée d'anniversaire, celle où les agents militaires de la DGSE n'auront eu de cesse de tenter de m'empoisonner. Enfin, je compris qui avait donné toutes ces technologies aux agents français de la DGSE, depuis mon plus jeune âge, afin de leurs apporter les moyens de me tuer, mais, désormais, pas uniquement moi. C'est sans doute pour cette raison que j'ai préféré, ce jour là, me laisser mourir, pour être réanimé contre mon gré. Tant de haine contre une personne, depuis son enfance, en ayant des apparences de gentleman. Cette tromperie, fourberie, n'est malheureusement pas la seule.

J'espère, Vim, que tu as aura pris suffisamment soin de notre ami Le Temps en l'encadrant pour lui éviter toute nouvelle maladresse (ainsi que ses doubles) que j'ai encore pu voir ce jour.

2- Un contrat signé de son sang.

J'ai évoqué, dans mon article précédent, d'infortunées personnes qui avaient signé de leur sang un contrat. Clairement, on leur demandait de tuer un ou des innocents et, sans cela, ils brûleraient dans les flammes de l'enfer. J'ai déjà expliqué cette notion religieuse, abstraite. Mais comprenez que celui qui leur a fait signer ce contrat type, aurait été celui là-même qui aurait allumé le bûcher pour leur faire connaître les flammes bien brûlantes et bien réelles, pour les qualifier de flammes de l'enfer. En clair, un homme, un clone, soldat de Dieu, décidait qui devait mourir dans les flammes, bien terrestres, s'il n'accomplissait son devoir divin en tuant des innocents. Vous jugerez par vous-mêmes.

Je n'évoquais cependant pas ce point pour parler des contrats militaires et divins (n'oubliez pas les assassins et les autres noms pour les autres religions). Je souhaitais évoquer celui qu'on me demandait de signer ... avec mon sang ! Il s'agissait, ni plus ni moins, d'être encore esclave en prenant la tête des recherches pour la fusion à froid, source gratuite et illimitée d'énergie, si tant est que l'on y parvienne. Mon sang n'a dû faire qu'un tour - sans doute à cause du principe caché d'esclavagisme - puisque, pour la fantaisie, en laissant mon interlocuteur mettre mon sang sur le document, celui-ci traversa le(s) support(s) ! Comprenez-le, ce n'est pas en signant de votre sang que vous serez esclave, voire esclave des enfers.

Je me souviens d'ailleurs - c'était deux mois avant la fameuse journée à HEC pour la préparer, ou du moins obtenir mon accord - lui avoir dit que j'avais connu son père à l'âge de 6 ans. Le fameux chirurgien qui m'avait inséré dans le cerveau la vulgaire puce en fer, alors qu'il n'en avait pas la technique. Il l'aura apprise, à ma demande, pour développer les meilleures techniques chirurgicales du cerveau aux fins d'opérer certains cancers, tumeurs. Il a bien évidemment fait développer ces techniques pour, bien plus tard, tuer mon premier fils en lui découpant en lamelles le cerveau à des fins d'études !!! Combien de fois l'aurais-je eu sur le dos, pour les mêmes raisons (faire 'pousser' l'enfant pour le découper ensuite), pour tuer cet indésirable dangereux immédiatement. Un clone, ni plus ni moins. D'ailleurs, il n'aura jamais rien appris avec le cerveau de mon fils. 

C'est sans-doute pourquoi son propre fils, celui qui voulait me faire signer avec mon sang, évoquait l'idée de m'étudier le cerveau, alors qu'il n'était pas le successeur en chirurgie (son frère l'était). Je gage qu'il évoquait cela après ma mort. Mais dans le doute, je lui imposais de trouver l'injection qui me liquéfierait le cerveau...

3- Le Maire de Levallois-Perret Chef des armées et des Services Spéciaux.

Voilà une nouvelle plus chiche. L'attentat récent, organisé disais-je, contre les militaires s'est déroulé à Levallois-Perret. Je ne l'ai appris que très récemment en écoutant l'interview télévisé du Maire, Balkany, qui évoquait les nouvelles missions de l'armée : protéger leur campement pour éviter les attentats. Non seulement il décide des missions de l'armée - donc le nouveau chef d'état-major est bien un pantin - mais, qui plus est, il les décide alors qu'il ne s'agit que d'un dortoir temporaire (de manière illimitée ?), dans sa ville qui a récupéré les services centraux de la DGSI, l'ex DST à Asnières - mairie qui n'était plus de droite. Il maîtrise donc l'armée, la DGSI et sa police municipale et privée (cf. ses déboires avec la justice). Sachez que la décision de délocaliser la DST à Levallois, renommée DGSI au même moment, a été prise sous le précédent gouvernement. Donc, l'armée fait face à un attentat dans la ville où siège la Direction Générale de la Surveillance Intérieure. Organisé l'attentat je vous dis ! J'espère sans l'assentiment du nouveau chef de l'ex-DST.

Balkany a donc repris du galon avec Macron qui, vous ne le savez pas (mais moi si pour l'avoir vu, alors que j'étais bien caché, discuter dans un petit appartement de Bois-Colombes), avait négocié de longue date un accord avec l'UMP. Un scoop pour les journalistes.

Je suis sans doute devenu (redevenu ?), encore plus, un homme à abattre, de la gauche à la droite, pour avoir refusé d'être esclave ou participant dans ces basses manoeuvres.

4- Collomb, Ministre de l'Intérieur du Front National (pardon, un lapsus).

Je ne sais pas si vous, cher lecteur, vous rappelez des émissions télévisées où les nombreux porte-paroles des différents candidats s'exprimaient. Je ne regardais pas les débats et autres émissions politiques, vous vous rappellerez pourquoi. Cependant, je suis tombé sur la perle d'un jour. Collomb interviewé par une journaliste qui le reprit, par trois fois, pour lui demander s'il parlait d'Emanuel Macron, tandis que lui répondait par un oui en parlant bien de Marine Lepen. Quelqu'un l'avait-il drogué ? L'avait-on bien briefé sur 'les éléments de langage' à tenir ? Avait-on peur de l'arnaque de la droite sur l'extrème droite pouvant gagner les élections ? L'accord 'nouveau-centre' - droite avait-il du plomb dans l'aile ?

Quoi qu'il en soit, Collomb est bien le petit soldat bafouillant de Macron, seul rescapé de la réorganisation ministérielle du Premier Ministre.

5-  Flakka, la nouvelle drogue sur ordonnance.

Sans doute avez-vous noté la ressemblance avec le film 'Morts sur ordonnance', film engagé s'il en était. Y aurait-il un lien avec le Flakka ? On pourrait, fort à propos, se le demander. En effet, lors de cette fameuse fête d'anniversaire, quelqu'un de bien placé me demanda si une drogue pouvait entraîner des effets de zombie pouvant se propager ? Je me remémorais, à ce moment, un cher ami tueur, regardant un film plus que gore sur les zombies, expliquer à un autre ami tueur (nageur de combat et grand maître celui-là) "qu'ils" faisaient des recherches pour propager un tel virus !!! Je n'ai pas pu enregistrer, étant au combien surpris, mais cela aurait valu le détour.

Bref, je répondis à mon interlocuteur que cela ne me paraissait pas possible puisque le cerveau a toujours besoin d'être alimenté en oxygène, porté par la circulation sanguine. Or donc, si un état de quasi mort cérébrale et musculaire existait, même temporaire, il ne pourrait subsister longtemps, même en se transmettant. Mon interlocuteur parut déçu.

D'où la nouvelle drogue Flakka aux effets supérieurs à la cocaïne, peu chère et plus dévastatrice dont s'est fait écho les presses américaines et anglaises. Les individus ont un trip dévastateur (certains fuient "leur ombre", d'autres se prennent pour Dieu ou Satan...) avec, pour beaucoup, une force dite surhumaine et des pratiques cannibales. Certes, leur force peut être développée, non pas surhumaine, mais le cannibalisme n'a jamais été démontré pour cette drogue, selon les journaux anglais et non américains.

Et le crack dans tout ça ? L'aurait-on oublié ? Et les douze plaies d'Egypte (test de nouveaux virus/bactéries plus mortels), aussi soudainement disparues qu'apparues, après mon article disparu ? A quand le virus pour transformer, enfin, les gens en zombies ?

6- Les soudaines fausses émissions télévisées.

Enfin, pas toutes si soudaines. Toujours à cette même fête d'anniversaire, on me vantait encore mes qualités inégalées d'analyse, dans tous les domaines. Vous pouvez vous renseigner sur ce point, notamment pour démêler le vrai du faux, comme s'en est étonné JC Marouby durant notre discussion supprimée de mon téléphone. C'est pourquoi on me demanda de bien vouloir regarder des émissions, financées (par qui ?), sur les chaînes Discovery Chanel et Science Chanel. Plusieurs thèmes devaient être abordés, des choses inquiétantes sur les extra-terrestres ou leurs vaisseaux aux phénomènes climatiques les plus étranges. Bien sûr, la possibilité d'enregistrer quoi que ce soit m'avait été enlevée avec la Box de Canal bien trafiquée. On me demandait de démêler le vrai du faux ! Dans la réalité, que de fausses images, que de fausses informations. Je perdais donc mon temps dans un exercice sciemment organisé pour me désinformer.

Plus récemment, la désinformation s'est faite très rapidement. Du jour au lendemain pour être précis. Je venais de corriger mon article intitulé "Je suis soudainement devenu anti-nucléaire" pour toutes les parties expurgées, et en ai fait part dans un article récent. Le lendemain, sur deux chaînes nationales (d'état dirons-nous), dont Arte, le même reportage, débutant à peine j'avais zappé, parlait du démantèlement avancé de 7 centrales nucléaires françaises, avec quelques images, des plans, des explications .. Quand l'on sait que la décision de démanteler la plus ancienne centrale nucléaire française n'a toujours pas été prise, on se demande si l'on me prend pour un benêt, un nigaud, une buse, ou de même pour toute autre personne que l'on aurait "forcée" à regarder ? Ce qui m'étonne, c'est la masse d'argent en jeu pour désinformer, pour obtenir de nombreux virus/technologies encore plus mortels, pour tout un tas de choses encore plus honteuses les unes que les autres.

Conclusion :

Vive la France,

dans l'égalité pour tous, non pas devant la mort mais pour avoir le droit de mourir si l'on en sait un peu ou trop ou si l'on gêne;

dans la fraternité, entre peuples des services spéciaux organisés en services secret d'état unipersonnel (DGSE mais pas que);

dans l'égalité, non point des races, des sexes (pas de Ministre des Femmes dans l'actuel gouvernement), des religions, mais des chances devant le Maître du Monde.

 

Martial messier

 

 

Commenter cet article