Nouvelles du jour ... de Martinique

Publié le par Orion56

Des nouvelles bien fraîches, bien longues. Mais n'oubliez pas le motto (la devise) de mon blog "Le poids des photos, le choc des mots." Et vous allez être encore choqués par ce que vous allez lire !

 

1- Les cents jours de Macron. Le bilan du gouvernement fait par le gouvernement.

Tout est positif ! Dixit le porte parole du gouvernement. Jamais autant de bonnes choses n'avaient été faites pour la France. Et pour cause. Rien que des effets d'annonce, aucune réalisation concrète, de la réflexion pure (encore et encore, tant le programme avait été difficile à accoucher, comme les réformes), des dépenses budgétaires sans équivalents sans que le moindre cent n'ait été dépensé. En parlant de budget, ou plutôt d'affichage budgétaire, les dépenses seront au rendez-vous avec des ajustements budgétaires, à savoir une diminution des dépenses, enfin d'autres dépenses. Concrètement, tout comme de précédents gouvernements, la contraction budgétaire n'est qu'un effet puisque les autres dépenses - supérieures - sont elles-mêmes indexées sur l'inflation. En clair, ce gouvernement tout comme les autres, ne parviendra jamais à réduire la dette, tout juste parviendra-t-il a ramener la dépense du PIB sous les fameux 3% du traité de Maastricht, si tant est qu'une nouvelle demande d'extension de délai ne soit encore demandée. Sachez-le, seule la France et l'Espagne connaissent encore la récession, un PIB bien supérieur aux 3% demandés (souhaités ?) alors que tous les autres pays européens sont sortis depuis longtemps des effets de la crise de 2008. Néanmoins, la politique menée est un succès, dixit Macron et son porte parole. Quand on sait que l'écologie était une belle écharde faisant grimacer Macron et que N. Hulot ne daignait plus répondre aux questions sur la politique écologique, nous nous retrouvons aujourd'hui avec un superbe plan écologique remanié ... sans aucune dépense.

2- La désescalade Corée du Nord - USA.

Un article sur ce sujet est apparu, puis a disparu, de mon blog et de ma page Facebook hier. Il y a bien évidemment une raison, ou des raisons. D'abord, parce que l'on (la DGSE) me l'a fortement "conseillé" en regrettant que je ne signe pas celui-là (MM ou mon nom), comme je le fais habituellement. Ensuite, parce que de multiples fautes ont été insérées. Enfin, parce que dans la logique des réactions diplomatiques, uniquement faites par les Ministres des affaires Etrangères dans les autres pays, les chaînes de France Télévision avaient savamment organisées de vraies images de Macron pour sa déclaration, uniquement commentée, à un moment où il était vraiment avec Trump  (où ? Il semblait donner des ordres), alors qu'il était en vacances dans un lieu secret, puis finalement à Marseille. (Je rappelle que 'ma' désinformation a été clairement souhaitée par Macron). Ce dernier point sur Marseille m'a été communiqué hier par CNews (on ne voit que des commerçants idolâtrer Macron et sa femme pour leur extrême gentillesse, sans que l'on voit une quelconque image du couple), CNews qui se fait l'apôtre de Macron.

En effet, je me souviens encore de la déclaration commune Trump-Macron pour le 14 juillet 2017, à Paris. D'une part, Macron revenait, à la fin de son intervention, sur l'ingérence russe dans les élections américaines, en précisant que l'avocate russe, dont il était question pour tenter d'informer les Républicains sur H. Clinton, était une avocate des milieux d'affaires russes. Le commentateur de CNews entama alors son analyse politique en débutant par : " l'avocate de la sphère politique de Moscou". Que dire de plus si ce n'est de la pure désinformation sur ce que l'on venait d'entendre, et avec le sourire. D'autre part, jamais je n'ai entendu une si belle allocution de Trump, la seule et unique et, vous le savez cher lecteur, les siennes sont toujours tonitruantes, sur les liens d'amitiés ancestraux entre les Etats-Unis et la France, reprenant quelque peu l'historique. Sachez que j'avais tenu ce type de discours lors de la fameuse journée d'HEC (cf. mes précédents articles), tout en précisant, avec force détails, que la France avait donné sans restriction, tandis que les USA nous avaient un peu oublié. On m'avait alors rétorqué le sauvetage de la France durant la seconde guerre mondiale. Certes. Mais la France n'était que le premier pas d'un long et difficile sauvetage (nombreux sont les soldats américains à être tombés sur nos plages), qui s'avéra être un sauvetage mondial. Mieux, sans le plan Marshall, l'économie française aurait été exsangue, ainsi que toutes les économies européennes (oui, oui, y compris l'Allemagne). Mais n'oubliez pas qu'aux Etats-Unis, un dollar est un dollar (sacré d'ailleurs) et que le plan Marshall s'accompagnait d'un remboursement de la dette avec intérêt.

En clair, le meilleur discours de Trump avait été préparé sur la base de mon discours à HEC ! Le mien n'était que pureté pour raviver les liens parfois oubliés, le(s) sien(s) sans doute pour raviver une connivence qui ne servira que les intérêts (privés ?) de ces personnes.

Français, Françaises, je suis là pour vous rappeler un certain nombre de choses. Et oui, j'avais fait un peu de gaullisme, ce jour là et aujourd'hui, en expliquant que le discours de De Gaulle (libéral avec beaucoup de valeurs sociales) pouvait être repris à son compte par n'importe qui, de gauche comme de droite. Et ils l'ont fait ! En conclusion, de là à ce que vous compreniez que Macron reprenne certaines de mes idées, discours et autres pensées ou paraboles, il n'y a qu'un pas dont il aura franchi le rubicon, lorsque cela l'arrange, pour la façade.

4- Un regard sur mes articles de blog disparus et surtout modifiés.

J'avais déjà évoqué, dans un précédent article, la suppression d'un billet sur le réseau Frenchelon (prédécesseur du réseau Echelon de la NSA) puisqu'il gênait les autorités françaises et américaines (source sûre). au fil de mes regards sur mon blog, des articles disparaissaient pour réapparaitre, très souvent modifiés. ainsi en est-il de "Je suis soudain devenu anti-nucléaire". Titre effet d'annonce, les professionnels l'ont compris, je n'étais pas contre le nucléaire mais évoquait ses avantages et inconvénients. Bien plus d'inconvénients. Tout une partie de l'article a été supprimée. Notamment le passage sur le Ministre de l'Ecologie de l'époque, Borloo, qui avait été trompé (il dira lui-même manipulé) par Sarkozy, le chantre européen du vert, qui aura interdit la dépense d'un cent pour le plan écologique. Il a d'ailleurs démissionné. Mais ce n'était pas tout. J'y évoquais les différents risques inhérents au nucléaire, dont les explosions de Tchernobyl, de Three Mile Island, et du ... Japon. Sans le vouloir, j'avais prédit, à quelques mois près, l'explosion nucléaire de Fukushima dans un article daté ! Je le répète encore, sans l'avoir fait exprès car je n'avais pas vérifié l'information sur le Japon, contrairement aux Etats-Unis. Pourquoi ? Je ne le saurais jamais moi-même.

Je vais donc errer dans mon blog à la recherche des articles disparus et modifiés (j'en ai déjà corrigé certains sur les nouvelles du jour et d'autres, avec photos sous-marines, ont disparu). Ainsi en est-il, sans doute, des douze plaies d'Egypte, article bilingue anglais-français qui retraçait les plaies, notamment en Afrique, sur des maladies encore plus mortelles que leurs cousines déjà étudiées. Je me suis arrêté pour ne pas évoquer celles à venir, qui auraient été le fait de l'homme (on teste certaines maladies en Afrique). Il n'y en a pas eu d'autres à partir de cet article. Sauf des années après aux Etats-Unis, où le choléra est soudainement réapparu en Louisiane, après les inondations dues à un cyclone, et alors que la bayou n'avait pas été touché... Je vais aussi rechercher si d'autres articles bilingues ont été supprimés, puisqu'ils m'ont été évoqués par JC Marouby, durant la fameuse conversation avec Macron !

1- Avoir l'impression de mourir en faisant son jogging matinal.

J'ai cru que j'allais crever en courant dans la forêt de Vatable ce matin. Cela a commencé en me faisant réveiller très, très, matinalement. J'ai vérifié les photos des meubles placés aux ouvertures de mon appartement (porte d'entrée et porte fenêtre), pour m'apercevoir que quelqu'un était entré par le balcon. C'est si facile de passer du mien à celui de droite. En clair, je suis toujours entouré d'agents de la DGSE, de personnes payées par ces agents (notamment le couple antillais d'à côté, avec des enfants que je ne vois, ni n'entends, sauf à des moments précis, grands ou soudainement plus petits, avec aussi au moins un métropolitain, le tout dans un appartement pour 4 couchettes), voire de bons et loyaux CGTistes. Durant ma course, je n'avais jamais ressenti un tel niveau de douleur en entendant parler les tueurs de la DGSE via les micros. Au point d'en hurler. Mieux, et comme à l'accoutumé récente, les mêmes personnes (payées par la DGSE ou de la DGSE) étaient présentes. L'une au bandeau blanc pour m'empêcher d'aller me ressourcer au bout du petit ponton (photo). L'autre, clone rajeuni de la blonde tueuse au gaz (elle n'a pas les rides du visage - photo floutée - que son double a eu le jour où j'ai croisé les deux). Ainsi que des marcheurs devisant, au moment de me croiser, pour me provoquer les pires douleurs. Bref, un jogging mortel bien préparé. Nul doute qu'ils tentent de m'éjecter, ad viam eternam, pour ne plus pénétrer dans un lieu autrefois sacré, sachant que la plupart des crabes rouges non endémiques ont d'ores et déjà été remplacés par des crabes mécaniques ! Et oui, cela existe aussi !

Longue vie aux souillures de la DGSE et de leurs alliés ! Rien n'est épargné. Au point de me retrouver, un soir de fête d'anniversaire (j'en ai déjà parlé), aux côtés d'un agent de la DGSE(martiniquais ? Je suis sûr que non) qui donnait des ordres pour me faire tuer avec des fléchettes empoisonnées (si, si, vous avez bien lu, il l'a fait devant moi). Les ordres étaient donnés à des soldats martiniquais, devenus les forces spéciales de la DGSE. Du fait d'une de mes réactions, nombreux ont été ceux ayant dit que j'étais bien leur frère et que, leur chef, soldat de Dieu je le rappelle, général deux étoiles curieusement, pouvait aller se faire foutre. Le chef lui a rappelé le contrat signé de son sang ! Vous avez bien lu ! J'avais beau expliquer à ce soldat, officier plus que supérieur, qu'il ne serait en rien dévoré par les flammes de l'enfer, puisqu'elles n'existent que dans les liturgies religieuses, il aura finalement cédé à son ordonnateur. Celui-là même qui lui avait fait signer son contrat "sanguin", lui rappelait les flammes de l'enfer qu'il lui aurait fait connaître ..

Comprenez une chose. L'enfer existe sur Terre (le Paradis aussi). Il est le fait de l'homme (un peu comme dans la nature, les animaux se bouffent entre eux et c'est la loi du plus fort, mais de manière plus saine). Il est aussi le fait de la Nature, essentiellement avec les volcans. Sachez que les croyances et les rites entrainaient des sacrifices : sacrifices humains aztèques pour de meilleurs récoltes, sacrifices humains pour apaiser les volcans (Indonésie, Japon, Nicaragua, Salvador), sacrifice d'animaux ... Même Pline aurait pu voir la volonté divine dans l'éruption de l'Etna qu'il étudia de manière scientifique pour y mourir. De fait, l'enfer (le vrai) lié à l'éruption d'un volcan a pu être repris dans les rhétoriques religieuses pour évoquer les flammes de l'enfer; Rien de surnaturel donc.

Mais que faire face à des personnes dont l'éduction judéo-chrétienne, mais pas que, ne retiennent que l'enfer (les flammes des volcans) et ses démons (sans doute humains de la pire espèce). De mon point de vue, les NDE (Near Death Experience, une mort suivie d'une réanimation) auraient plutôt montré une fin de vie, la mort, avec une lumière éblouissante, apaisante et irrésistiblement attirante que chacun d'entre-nous (si ce n'est le plus grand nombre) connaîtrait. S'agit-il là d'une vie après la mort ? Je ne pense pas que cela soit le cas dans le sens littéral du terme. Une sorte d'ascension ? Sans doute. Car, sachez-le, des mesures scientifiques ont été faites sur le poids immédiatement perdu après la mort. Elles restent cependant confidentielles, dans le sens où elles ne font pas l'objet de publication mais plutôt d'information. Chacun d'entre-nous perd "plus ou moins"  21 grammes. Le poids de l'âme pour les premiers scientifiques, le poids d'autre chose pour d'autres.

Encore une fois, c'est l'une des "discussions" que j'ai pu avoir lors de cette fameuse journée à HEC devant 500 témoins. Remise en cause des religions ? Non (il faut toujours croire en quelque chose). Un éclairage nouveau ? Oui. 

 

La prochaine fois, j'évoquerais sans doute Le Temps, si j'arrive à "remettre" la main sur mon article ... disparu (de même qu'un autre où je dialoguais d'amour avec une femme créée pour l'occasion).

Martial Messier

Nouvelles du jour ... de Martinique
Nouvelles du jour ... de Martinique

Commenter cet article