Alerte pour plongeurs !!

Ce message est specifiquement dedie aux plongeurs bouteilles desirant se rendre a Kaoh Lak en Thailande ... et concerne plus particulierement le centre de plonge SEA DRAGON DIVING CENTER

Vous le savez sans doute, apprecier un site de plongee depend d'un plongeur a l'autre. Apprecier un centre de plongee est souvent une affaire de cordialite, voire de conditions materielles. Comme ce centre de plongee est conseille par d'autres plongeurs qui l'ont connu il y a quelques annees, je tiens a preciser ici le caractere dangereux de leurs pratiques base sur des donnes objectives :
1- Dans le cadre de live aboard trip, personne ne touche au materiel de plongee sauf le deuxieme etage pour regonfler la bouteille, lorsqu'une seule est utilisee pour les 3 plongees quotidiennes (qutre avec la plongee de nuit ... a vous d'apprecier). Ici, lors du second jour, j'ai eu la desgreable surprise de constater, stab sur le dos, que la sangle avait ete desseree volontairement... La bouteille etait a la limite de tomber, ce qui a ete constate par ma buddy allemande. Je ne fus pas le seul dans ce cas puisque le lendemain, une plongeuse du groupe s'est retrouvee a tenir sa bouteille ... sous l'eau. A aucun moment, cette partie de materiel ne devait etre touche par qui que ce soit ! Personne ne sait comment un plongeur peut reagir (un coup de fatigue n'aide jamais), et ce type de probleme cree volontairement peut etre dangeruex meme sous 20 metres... J'avour que checker l'ouverture d'air de ma buddy n'aura pas ete inutile !!!
2- Tout plongeur, quel que soit son niveau, sait qu'il faut eviter des profils de plongee inverses ! Il arrive parfois de descendre a la meme profondeur que la plongee prcedente, voire de depasser legerement cette profondeur le temps de suivre un poisson, pour l'exemple. En effet, nous n'avons pas toujours le nez scotche a l'ordinateur. Cela etant, nous plongeons sous la responsabilite d'un 'supervisor' donnant des consignes, ainsi que sous celle d'un dive master, puisque ce sont les pratiques (agrables la plupart du temps car ils connaissent bien mieux que vous les fonds). Il se trouve que nous avons vecu avec notre DM des plongees au profil inversees ... quaiement au quotidien. M'en etant apercu la premiere fois, j'avais decide de rester a une certaine profndeur, soit 4 metres au dessus du Dive. Pire, l'une des fois ou la seconde plongee etait inversee, le Dive aura precise une profondeur inferieure sur le log book 'officiel'. Le pire est sans doute le dernier jour avec une seconde plongee  a 30 metres la premiere s'etant deroulee a 27 maximum ! Heuresement pour nous, il n'y avait que 2 plongees le dernier jour. Cela etant, j'etais le seul dans mon groupe a avoir mon ordinateur personnel, les autres se seront fait subtiliser rapidement celui du centre apres que j'ai averti un plongeur du groupe !! Je vous laisse apprecier. La encore, il arrive souvent de se fier au guide et, croyez moi, mieux vaut etre en tres bonne sante... Personne n'a eu d'accident.
3- Ne pensez pas que tout cela se soit fait de maniere anodine ... plutot sous le regard goguenard et rieur a notre encontre de certians DM et du superviseur. Cela a ete le cas lorque dans la 3eme plongee du premier jour, j'eus soudain la sensation d'une pique sous la jupe de mon masque au-dessus du sourcil gauche. J'avoue que je n'avais jamais autant entendu de son divers et varies sous l'eau dans ces moments. Mais attendez les commentaires qui ont suivi ... Je me suis retrouve avec des douleurs apres plongees sur le bateau et une plaque, differente des plaques moutons qui surviennent dans les cas les plus legers des accidents de decompression ! J'ai bien evidemment fait constate ce probleme au staf que nous avons traite avec de la pommade specifique ... contre toute forme de pique. Environ deux heures plus tard, cette petite plaque avait legerement grossie, ce qui me vaudra la remarque d'un DM que cela semblait bien etre un accident de decompression. Ma reponse fut que je verrais le lendemain ... sans rien d'autre de la part de l'encadrement. Vous le savez, si l'on soupconne un accident de decompression, la premiere urgence est de vous mettre sous oxygene !!! Ce qui ne fut bien evidemment pas mon cas...
4- Je me suis apercu qu'au fur et a mesure des jours, la sangle de mon masque etait de plus en plus serree; ceci se ressentant bien plus sous l'eau. Cela a ete pire avec un mal de crane matinal et soudain (sic)... la sangle etait encore plus serree ! D'ou l'intervention manifeste et vonlontaire de nuire d'une (plusieurs) personne(s) a bord. Sachez que j'ai completement dessere cette sangle pour les plongees du dernier mais qu'il etait trop tard la veille ... l'ayant ressenti sous l'eau avec la pression et l'inutilite de l'equilibrage regulier dans le masque !!

Ces faits me paraissent suffisamment tangibles et dangereux pour les plongeurs, meme avec experience. Sachez qu'il y eut encore plus grave en ce qui me concerne sous l'eau mais comme me le laissait entendre quelqu'un, je friserais la diffamation si je n'avais de preuve tangible comme pour les points precedents (mon ordinateur en l'occurence et un buddy ...). Cette preuve ne peut s'obtenir qu'avec un temoignage, ce que les gens se refusent a faire apres avoir appris la gravite des faits orchestres par le team du bateau, ce qu'ils ne savaient certainement pas de prime abord !!

Sachez aussi que si vous etes CMAS, par exemple 3 stars avec 150 plongees tres variees (eau froide, pas de visi, courant extrement fort, 40 et 50 metres...) ce qui est mon cas, ils vous prendront pour un debutant en vous imposant un questionnaire theorie (comme si vous passiez un niveau 1 ou 2) avec des exercices basiques en pisicne !!! Je ne suis pas le seul a deplorer le comportement dangereux, aggressif et ambigu du team (Neil etait le supervisor), sans plus d'effet. L'objectif n'est pas de deposer plainte, car heureusement personne n'a subi d'accident de leur fait, mais de denoncer ce qui devait etre a l'origine un club serieux et repute !!! (je tiens les profils de plongees a la disposition de ceux qui aimeraient les connaitres). Vous comprendrez mieux pourquoi je n'ai pas fait les plongees de nuit des deux premiers jours.

Kaoh Lak est ce que Ourgadah est a l'Egypte ... C'est du business avant tout (dans ce club assurement), au moins 20 diving centers, des iles submergees par les bateaux et les bruits epouvantables des moteurs et helices sur site de plongee ... ce qui permet de comprendre pourquoi Koh Bn s'est vide de toute vie (il faut desormais etre chanceux pour y voir des raies mantas). Mais Richelieu Rock reste le must dans ces trips, avec les Similans en second. Donc, si vous devez choisir un live aboard trip, tentez de trouver quelque chose qui se limiterit a ces environs (les iles Surin ne sont pas exceptionnelles).

D'ailleurs, je suis retourne pour un day trip aux iles Similan avec un autre club possedant du materiel mailleur (stab, palmes, combinaison) ... pour y retouver (et entendre) l'un des bateaux du Sea Dragon Diving Center lors de la seconde plongee !!

 

Desormais, je reviendrais sous cette categorie pour avertir nos amis plongeurs des tres mauvais plans existants dans le monde de la plongee !!