BNP PARIBAS, UNE BANQUE QUI VOLE SES CLIENTS OU COMMENT LA BNP M'A VOLE 150 MILLIONS D'EUROS.

Publié le par Orion56

BNP PARIBAS, UNE BANQUE QUI VOLE SES CLIENTS OU COMMENT LA BNP M'A VOLE 150 MILLIONS D'EUROS.
(BNP PARIBAS, A BANK WHICH STEALS ITS CLIENTS OR HOW BNP HAS STOLEN ME 150 MILLION EUROS).

Un jour où j'examinais mon compte bancaire sur Internet, j'ai eu l'heureuse surprise de voir que mon compte affichait un montant de l'ordre de 10 millions d'euros (environ 9,800 millions €, contrepartie d'un virement de 10 millions USD). Le temps de vérifier qu'il ne s'agissait pas de 10 milliards d'euros, j'ai été soudainement déconnecté de mon compte sans pouvoir y revenir durant une journée entière, alors que je subissais une torture monstrueuse due au conditionnement de l'hypnose (réaction physique aux propos venant du plafond...). Le lendemain, ce montant avait, purement et simplement, disparu.

Bien évidemment, les jours suivants auront été utilisés pour me faire oublier cette mésaventure fâcheuse, sachant que je n'avais même pas eu le temps de faire une impression d'écran. Quelques temps plus tard, ma conseillère de la BNP à cette époque m'a contacté par téléphone pour me demander si j'attendais plusieurs virements importants. J'ai d'abord eu quelques difficultés pour répondre mais, me souvenant d'un virement important, je lui ai répondu par l'affirmative sans pouvoir donner un ordre de grandeur pour les montants. Elle me confirma ensuite avoir vu plusieurs virements importants qui avaient disparu de mon compte bancaire et qu'elle allait se "renseigner".

J'ai été informé, récemment, que j'avais ben reçu 5 virements de l'ordre de 10 millions d'euros chacun, plus un dernier virement de 100 millions d'euros. Au total, ce seront 150 millions d'euros que m'aura volé la BNP. J'ai bien eu l'information que cet argent provenait d'un héritage des Etats-Unis. Cependant, je n'ai jamais pu recevoir copie des virements réalisés depuis ce pays, ce qui ne m'a pas étonné. En effet, ma messagerie mail est sous contrôle. J'ai eu de nombreux mails supprimés, modifiés voire ajoutés, ce qui n'était pas de mon fait.

J'ai eu l'occasion de communiquer à la presse cette information, complétée de nombreuses pièces (souvent des copies d'écran) où l'on voyait les trafics en tout genre sur mon compte bancaire. Bien évidemment, sans réponse de la part de ma nouvelle conseillère de la BNP...

Suis-je surpris ? Oui et non. Oui par l'ampleur de ce qui m'a été volé. Non, pour plusieurs raisons. Les trafics en tout genre sur mon compte bancaire ne sont qu'un élément de preuve de ce vol frauduleux. Mais aussi parce que la BNP n'en est pas à son coup d'essai. En effet, cette banque a été lourdement condamnée par la justice américaine (plus de 9 milliards de dollar) pour avoir commercé avec plusieurs pays inscrits sur la liste américaine des pays sous embargo, ainsi que récemment à 350 millions de dollars pour malversations sur le marché des changes (on parle de cartel !). La BNP a encore plus récemment été condamnée en France pour 10 millions d'euros par TRACFIN (soupçons de blanchiment d'argent), ainsi que environ 200 000 euros pour pratiques commerciales trompeuses (pour une fois des clients ordinaires). Mieux, la BNP a été condamnée par l'autorité britannique à une amende de 350 000 livres du fait d'un de ses salariés ayant sorti (sans autorisation...) 1,4 million de livres de comptes clients ! La liste pourraît être plus complète mais elle se suffit à elle-même.

Ce qui me gêne est de ne pouvoir récupérer cet argent puisque, depuis de très nombreuses années, il m'est impossible de porter une plainte quelconque ou de saisir un juge sans que je devienne l'accusé. Pire, cet argent a peut-être servi à enrichir un ou plusieurs salariés de la BNP, dans le meilleur des cas, ou à financer les services spéciaux (DGSE) pour leur acharnement à tenter de me tuer, dans le pire des cas. Sans doute l'avenir nous le dira (si je suis toujours en vie !).

MM

Publié dans Entre-Nous

Commenter cet article